En ce 16 juin 2020 en plein « Ségur de la santé », la Fédération FO des personnels des Services Publics et des services de Santé appelait, avec d’autres organisations syndicales et collectifs, à une journée d’actions, de grève et de mobilisation.

Avec plus de 220 mobilisations à travers la France, des dizaines de milliers de manifestants ont réclamé des moyens pour la Santé. Ces cortèges ont mis en exergue le ras-le-bol des personnels en démontrant leur détermination à obtenir satisfaction sur leurs revendications et le fait que le virus du Covid-19 n’avait pas confiné leur colère !

C’est avec Yves Veyrier, présent à nos côtés dans le cortège parisien pour soutenir la Fédération, l’ensemble des personnels quels que soient leurs statuts, métiers, secteurs public ou privé, que nous avons défilé. Les agents hospitaliers ont rappelé qu’ils ont contribué à ce que la crise sanitaire n’aboutisse pas à une catastrophe encore plus aiguë, et qu’il était maintenant nécessaire de répondre immédiatement à l’ensemble de leurs revendications.

Force est de constater que la mobilisation a été une réussite, et son ampleur doit nous permettre de peser plus encore sur les négociations en cours et à venir.

La Fédération FO-SPS rappelle qu’elle a déposé, dès le début du « Ségur », un cahier revendicatif couvrant tous les secteurs d’activités, et toutes les filières administrative, soignante, ouvrière, technique, médico-technique, de rééducation et socio-éducative.

La Fédération FO-SPS ne lâchera rien, elle est, et restera déterminée sur son objectif à savoir faire aboutir ses légitimes revendications, avec entre autres :

 une augmentation générale du traitement de 300 € net pour l’ensemble des personnels ;
 une révision à la hausse de l’ensemble des grilles indiciaires pour prendre en compte la spécificité des métiers ;
 l’abandon des ratios au profit de carrières linéaires ;
 un vaste plan de titularisations et, mais aussi, d’embauches pour des effectifs à la hauteur des charges de travail.

La Fédération FO-SPS tient par ailleurs à remercier l’ensemble de ses syndicats qui se sont mobilisés partout en France, à tous les niveaux de l’organisation, pour faire de cette journée une réussite.

Dès aujourd’hui, la Fédération est à pied d’œuvre pour rappeler et continuer à exiger du gouvernement le respect des personnels de la santé, des secteurs sociaux et médico-sociaux, public et privé, ainsi qu’une autre vision concernant les moyens donnés pour nos missions qui se doivent d’être considérés comme des investissements pour les citoyens, et non des dépenses.

Résister - Revendiquer – Reconquérir